Un code promo promovacances pour prendre du recul

En quoi la responsabilité absolue est-elle la colonne vertébrale du bien-être de l’entreprise et de ses collaborateurs ? Pour l’expliquer, il faut comprendre la dichotomie fondamentale qui existe entre acteur ou victime lorsqu’un problème se présente. Celui qui se pose en victime cherche à se dédouaner. Ce n’est jamais de sa faute, il préfère dire que l’erreur vient des autres. Il n’assume pas son propre échec à l’image d’un directeur informatique ayant reçu une plainte d’un client qui retourne le blâme envers ses programmeurs.
50edd_35-5_avion

Si jamais cela arrive alors laissez votre collaborateur partir en vacances avec un code promo promovacances car il est fort possible que celui ci en ai un grand besoin afin de revenir et d’avoir pris le recul nécessaire.

À l’inverse, la personne qui se positionne comme acteur observe les facteurs sur lesquels il peut agir. Il montre une capacité d’action et nourrit son estime de soi en répondant à ce qui lui fait face. L’acteur garde la main et inclut sa responsabilité en tant que partie prenante.

Certes, endosser la position de victime facilite la vie. Elle permet d’occulter un échec tout en mettant en avant une réussite. On préfère projeter une image irréprochable. Il est plus facile pour un cadre d’entreprise d’attribuer ses mauvais résultats à des facteurs économiques extérieurs… ou mieux encore, à la mauvaise performance de ses collègues ou subalternes. Or, on a toujours un choix conscient qui ne dépend que de nous. En se considérant comme victime, on ne peut pas apporter de solution. On reste le spectateur de son propre naufrage en se posant les questions suivantes :

Que m’est-il arrivé ?

Qui a pu me causer du tort ?

Qui s’est montré injuste à mon égard ?

Pourquoi cette personne m’aurait-elle fait cela ?

Qu’est-ce qu’elle aurait dû faire autrement ?

Comment pourrait-elle réparer son erreur ?

Comment devrait-elle être punie ?

L’acteur se différencie par son libre-arbitre. Bien sûr, la liberté est relative et contrainte par des éléments indépendants. Toutefois, nous avons toujours le choix face à une situation donnée. Confronté(e) à l’autorité d’un supérieur, vous n’êtes pas obligé(e) de vous y conformer. Dans le pire des cas, ce dernier pourrait vous menacer de vous renvoyer mais vous pourriez également démissionner en signe de protestation. De cette liberté absolue ressort la responsabilité de l’acteur. Liberté et responsabilité sont les deux faces d’une même pièce. La position d’acteur se définit par les questionnements suivants :

Quels sont les défis auxquels j’ai été confronté(e) ?

Quelle est ma part de responsabilité dans cette situation délicate ?

Quelle a été ma réponse face au challenge ?

Saurais-je trouver une meilleure solution maintenant ?

Aurais-je pu me préparer dans le but d’éviter cet incident ?

Quels moyens vais-je trouver pour minimiser les dégâts causés ?

Que vais-je retenir de cette mise à l’épreuve ?

Répondre de ses actes, c’est contribuer au développement de solutions aux problèmes rencontrés. En devenant acteur, vous allez pouvoir démontrer votre valeur. C’est en affrontant la réalité telle qu’elle est que vous vous affirmerez. Surmonter un challenge prouve votre capacité à influencer le présent et à anticiper ce qui pourrait arriver à l’avenir. C’est en défendant une “culture de la responsabilité” que les dirigeants d’une entreprise pourront garantir leur succès. Elle repose sur l’action de leaders conscients qui sauront mener leurs collaborateurs vers l’accomplissement de leurs objectifs tout en respectant leurs valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>